Boutique Biologiquement.comINTERDICTION DU  KRATOM

  Posté par kratom       Laisser un commentaire
[Total : 2    Moyenne : 4/5]

INTERDICTION DU  KRATOM BIO – HISTOIRE MALHEUREUSE D’UNE PLANTE AUX BIENFAITS THÉRAPEUTIQUES SOUMISE AU MÊME DICTÂT QUE LA MARIJUANA.

Kratom bio est le nom commun de la plante portant le nom scientifique Mitragyna speciosa Korthals, un arbre indigène au sud-est de l’Asie. Le Kratom bio est une plante enthéogène avec différents usages.

Récemment l’usage récréatif du kratom bio est devenu de plus en plus populaire, grâce à ses effets semblables aux narcotiques, ce qui n’a pas échappé à la DEA et à Big Pharma. La presse et le public s’indignent de la résolution fédérale Américaine contre cette plante.
La fascinante plante de la famille du café, le Kratom bio (Mitragyna speciosa) est indigène au sud-est de l’Asie. Depuis des siècles cette plante est utilisée traditionnellement en Thaïlande. Les dernières années, l’usage récréatif du kratom bio est devenu populaire grâce aux effets agréables causés par les feuilles de la plante.

Kratom bio a un effet fort sur l’anxiété, l’humeur et le niveau d’énergie. Il baisse les niveaux d’anxiété, pendant que le sentiment est décrit comme heureux, puissant et actif, avec une forte volonté de travailler. L’esprit est calme. Les ouvriers thaïlandais l’utilisent pour supporter une longue journée de travail.

Il existe plusieurs types de kratom bio, commercialisés et vendues sous un nom différent :

Bali : Des utilisateurs rapportent que le kratom bio Bali devient narcotique et très relaxant à des doses plus élevées, tout en permettant un effet plus stimulant lorsque de faibles doses sont ingérées.

Thai : Les effets de kratom bio Thai sont dits de durées le plus long, et d’êtres les plus sédatifs de toutes les souches de kratom bio.

Malaysia : Le kratom bio Malaisien est rapporté à peu près identique au kratom bio Balinais.

Maeng Da : Le kratom Maeng Da (Thai) est traduit comme kratom ‘maquereau’ et est d’origine Thaïlandaise. Maeng Da est moins euphorisant que d’autres souches, mais il est loué pour ses effets énergisants.

Au même titre que le café, le chocolat, l’alcool, le tabac et toute substance psychoactive, le Kratom bio présente un risque d’accoutumance.
Au même titre que le café, le chocolat, l’alcool, le tabac et toute substance psychoactive, le Kratom bio présente un risque d’accoutumance.

LES ALCALOÏDES DU KRATOM BIO
Le kratom bio contient de nombreux alcaloïdes, y compris la mitragynine (en), la mitraphylline et 7-hydroxymitragynine. Bien que rattachée par sa structure à la yohimbine et à d’autres tryptamines, sa pharmacologie est tout à fait différente, car il agit essentiellement comme un agoniste des récepteurs opiacés. Il partage aussi une certaine activité sur les récepteurs alpha-adrénergique semblable à celle de la yohimbine. L’effet psychoactif relativement doux. Il est considéré comme ayant des propriétés médicinales utilisés principalement contre la douleur et afin de calmer le système nerveux, comme le ferait la morphine…

Le kratom bio contient des alcaloïdes dont on pense qu’ils jouent un rôle favorable sur le système immunitaire et pour réduire la pression sanguine, aussi bien que de l’épicatéchine, un antioxydant puissant présent aussi dans le chocolat noir et étroitement apparenté au gallate d’épigallocatéchine (EGCG) qui donne ses effets bienfaisants au thé vert. Parmi les autres produits chimiques actifs dans le kratom bio on cite la raubasine (plus connue sous le nom de Rauwolfia serpentina) et quelques alcaloïdes de yohimbe comme la corynanthéidine.

L’épigallocatéchine présent dans le Thé Vert
“le kratom bio n’est pas une drogue, je fais du thé avec” indique le site Kratom/blockquote>

Les plantes de Kartom sont des analgésiques utilisés en cure de désintoxication (contre l’héroïne).

Pendant des décennies cette plante était illégale dans tous les pays , sauf en Thaïlande. Puis il fut toléré un peu partout, mais une note de la DEA indique qu’il sera désormais interdit, son utilisation entrainerait des poursuites judiciaires aussi graves que celles à l’égard de l’héroïne.

Les composants proscrits par la loi fédérale a entrainé immédiatement une forte colère de la presse et du grand public. Le Kratom bio fait parti des drogues dangereuses à coté de la morphine et du cannabis… La DEA ne fournit aucun arguments fiable concernant la raison de cette interdiction. qui viserait directement les sociétés pharmaceutiques de produits naturels, qui sont invitées séance tenante à remplacer leurs produits.

L’inoffensif kratom bio en poudre, répandu dans les boutiques Bio
La plante est catégorisée comme substance illégale et contrôlée par l’État; sous un prétexte de “sécurité publique”… Maintenant, il se révèle que les compagnies pharmaceutiques ont veillé sur le brevet des composants végétaux de la plante…

Les rapports publiés récemment aux Etats-Unis suite à la décision des sociétés pharmaceutiques publiées entre 2009 et 2014, établissent le succès de la synthèse des ingrédients actifs du Kratom bio… Les laboratoires sont capables de synthétiser le substitut chimique depuis 2008, sous appellation de MGM-9, dont les propriétés sont semblables à celle de l’opium, en particulier son effet calmant sur le système nerveux. Produit initialement fabriqué pour concurrencer un autre produit à base de synthétiques, mais cette fois ci de marijuana…

Quelques années plus tard, les laboratoires découvrent 2 variantes de synthèse du Kratom bio, le MGM-15 et le MGM-16; des synthétiques efficaces contre les douleurs chroniques aigues.

La loi contre le Kratom bio est une occasion en Or de créer de nouveaux médicaments analgésiques, des nouvelles gammes à base des principes actifs synthétisés du Kratom bio. Le grand publique et les entreprises n’auront plus le droit d’accès au matériel végétal de la plante, ni à la plante elle même… L’histoire de la plante de chanvre se répète.

COLÈRE DES CONSOMMATEURS
Certains consommateurs de Kratom bio sont en colère, et refusent de consommer des médicaments de synthèses, prônant à juste titre que çà changerait leur manière de vivre et de causerait des effets secondaires communs à tout les drogues de synthèse…

«Le Kratom bio n’est pas un médicament, il est pas comme la marijuana ou la cocaïne, je ne le fume pas, il se prépare en thé, juste avec la plante en elle même», un vétéran de l’armée américaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *